[Parution] A. Lansmans – Le roman délétère

 

« Il le ferait palpitant, s’ il le faisait, son roman de la pourriture !… » déclare en 1891 Joris-Karl Huysmans à propos de Jean Lorrain. Dans une fin de siècle hantée par le thème de la dégénérescence, le « roman de la pourriture » apparaît comme un « livre à faire ». De Zola à Lorrain en passant par Paul Bourget, Oscar Wilde et Octave Mirbeau notamment, le corrupteur fait partie du personnel romanesque de cette époque, au même titre que l’esthète décadent ou que la femme fatale. Cependant, dans un champ littéraire autonomisé qui ne croit plus guère aux mauvaises lectures, qu’est-ce que ce roman délétère sinon une aberration ? L’hypothèse de cet essai au carrefour de l’histoire des idées, de l’étude du discours social et de la critique thématique est que ce roman s’inscrit parmi les réactions contre la décadence.

Pour lire un extrait : http://liseuse.harmattan.fr/978-2-14-025797-1

Alexandre Lansmans, Le roman délétère. De Nana à Monsieur de Phocas, Paris, L’Harmattan, coll. « Espaces littéraires », 2022, 202 pages.



Citer ce billet
alexandrelansmans (2022, 26 mai). [Parution] A. Lansmans – Le roman délétère. Centre de Sémiotique et Rhétorique. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mleg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search